Rapport Projet Éducatif
Projet éducatif 2018-2023
248 - École Le Vitrail

Date d'adoption du « Projet éducatif » par le conseil d'établissement : 2019-06-04

Encadrements légaux

Le projet éducatif est un outil stratégique. Il est la résultante d’un exercice de mobilisation de tous les acteurs intéressés par l’école qui permet notamment de mettre en lumière les forces et les défis de la population scolaire.

L’analyse des données recueillies tout au long de la démarche permet de déterminer les enjeux. De ces enjeux découle le choix d’orientations et d’objectifs centrés sur l’apprentissage et la réussite des élèves.

L’article 37 de la Loi sur l’instruction publique nous dit : Le projet éducatif de l’école, qui peut être actualisé au besoin, comporte : 1° le contexte dans lequel elle évolue et les principaux enjeux auxquels elle est confrontée, notamment en matière de réussite scolaire; 2° les orientations propres à l’école et les objectifs retenus pour améliorer la réussite des élèves; 3° les cibles visées au terme de la période couverte par le projet éducatif; 4° les indicateurs utilisés pour mesurer l’atteinte des objectifs et des cibles visés; 5° la périodicité de l’évaluation du projet éducatif déterminée en collaboration avec la commission scolaire. Les orientations et les objectifs identifiés au paragraphe 2° […] doivent également être cohérents avec le plan d’engagement vers la réussite de la commission scolaire. Le projet éducatif doit respecter la liberté de conscience et de religion des élèves, des parents et des membres du personnel de l’école.

Par la suite, le projet éducatif devra être mis en œuvre en convenant avec l’équipe-école des moyens qui permettront l’atteinte des objectifs et des cibles établis. La mise en oeuvre peut se référer, entre autres :

Portrait et contexte
Contexte de l'établissement

En tant qu’écoles alternatives, membres du Réseau des écoles alternatives publiques du Québec, nous priorisons le développement global de l’élève en contexte multiâges. L’élève étant le principal acteur de sa réussite, la communauté (enseignants, parents, éducateurs, autres) met en place des conditions favorisant le développement de son plein potentiel. Pour ce faire, nous exerçons une gestion participative, éthique, collaborative et en cohérence avec nos valeurs. De plus, nous nous engageons dans un processus collectif de développement professionnel en continu et dans une perspective d’innovation et d’inclusion. Ces fondements sont présentés et précisés dans un « référentiel » et dans un guide de conditions (RÉPAQ) auxquels nous adhérons. De manière plus spécifique, l’école Le Vitrail est une jeune école alternative qui accueille des élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire. Son ouverture a eu lieu le 1er juillet 2015. Certes, l’école Le Vitrail secondaire existait depuis 2001, mais sa transformation en une école accueillant des jeunes de 5 à 17 ans est récente. Depuis la rentrée scolaire de septembre 2015, toute la communauté s’est mobilisée afin de s’installer dans les nouveaux locaux, d’y accueillir près de 200 élèves âgés de 5 à 17 ans venant de différents milieux, d’accueillir plusieurs nouveaux membres du personnel en plus de se lancer dans un plan de formation, de développement et d’appropriation de l’approche pédagogique établie à l’école depuis sa création, soit l’autoformation assistée et ce, dans un contexte de gestion collaborative avec les parents. Ces contextes authentiques d’apprentissage de la vie en groupe sont autant d’occasions d’amener les élèves à intégrer les valeurs fondatrices des écoles alternatives que sont la responsabilité, la coopération, l’autonomie, le respect, l’engagement, la démocratie et l’innovation. Les interventions des membres du personnel et des parents coéducateurs s’appuient par ailleurs sur ces valeurs de manière à aider les enfants à les intégrer, que ce soit par modélisation ou par sensibilisation. Ceci exige des membres de la communauté qu’ils incarnent avec cohérence l’ensemble de ces valeurs dans leurs interventions pédagogiques et éducatives. Dans un tel contexte d’apprentissage, l’école doit assurer aux élèves un cadre éducatif bienveillant entre autres établi grâce à l’implantation d’une approche de communication non violente telle que proposée par Marshall Rosenberg, fondateur de l’approche. Parmi les défis associés à notre contexte d’ouverture, il y a le fait que nos élèves des quatre dernières années arrivent de différents parcours scolaires. Si certains ont commencés leur scolarité au Vitrail, d’autres ont fait le saut en cours de formation. La clarification de ce qu’est l’autoformation assistée fut donc notre premier objectif depuis l’ouverture afin d’assurer la réussite de tous les élèves, peu importe leur parcours, dans notre contexte pédagogique. Durant les premières années de vie du nouveau Vitrail, c’est l’appropriation de cette approche par l’équipe enseignante qui fut priorisée. Puisque notre approche pédagogique implique une prise en charge par l’élève de sa formation, notre analyse de leurs besoins actuels indique qu’une connaissance et meilleure maîtrise de leurs stratégies d’apprentissage est nécessaire à leur réussite en contexte d’autoformation assistée. Une difficulté actuellement observée chez nos élèves particulièrement du primaire est la maîtrise et l’utilisation adéquate des connaissances et processus dans différents contextes. Ils sont de plus en plus habiles en tâches ouvertes et créatives d’apprentissage, mais parviennent plus difficilement à maîtriser et à utiliser adéquatement leurs connaissances aux bons moments. Nous observons également qu’en fin de parcours secondaire, il est nécessaire d’augmenter le niveau de confiance et le sentiment de compétence de nos élèves en vue de la sanction des études. De plus, puisqu’une bonne partie des apprentissages de nos élèves sont faits par projets et par activités complexes et ouvertes d’apprentissage, leur compétence en littératie sont à la base de leur réussite. Nous observons que nos élèves de la troisième année du primaire à la cinquième secondaire auraient particulièrement besoin de rehausser la fréquence et la qualité de leurs écrits.

Enjeux

La cohérence pédagogique de la maternelle à la cinquième secondaire.

Projet éducatif

Orientation : Rehausser le niveau des compétences en littératie pour les élèves de la première année à la cinquième secondaire

Objectif : Améliorer la compétence à écrire des élèves.

Éléments de pilotage :
Taux de réussite lecture, écriture, raisonner élèves vulnérables

Indicateur : Le nombre d’élèves qui améliorent le critère 1 en écriture (adaptation à la situation d’écriture)
Cible : Le nombre d'élèves
Indicateur : Le nombre d’élèves qui améliorent le critère 2 en écriture (cohérence du texte)
Cible : Le nombre d'élèves

Orientation : Favoriser l’inclusion et l’autodétermination des élèves.

Objectif : Améliorer certaines fonctions exécutives des élèves.

Éléments de pilotage :
Ne s'applique pas

Indicateur : Le nombre d’élèves qui appliquent les manifestations de planification et organisation
Cible : Le nombre d'élèves
Indicateur : Le nombre d’élèves qui appliquent les manifestations liées à la concentration et leur attention
Cible : Le nombre d'élèves
Indicateur : Le nombre d’élèves qui appliquent les manifestations liées à la flexibilité cognitive (compréhension et réalisation de la tâche)
Cible : Le nombre d'élèves