Rapport Projet Éducatif
Projet éducatif 2018-2023
269 - École Georges-Vanier

Date d'adoption du « Projet éducatif » par le conseil d'établissement : 2019-06-12

Encadrements légaux

Le projet éducatif est un outil stratégique. Il est la résultante d’un exercice de mobilisation de tous les acteurs intéressés par l’école qui permet notamment de mettre en lumière les forces et les défis de la population scolaire.

L’analyse des données recueillies tout au long de la démarche permet de déterminer les enjeux. De ces enjeux découle le choix d’orientations et d’objectifs centrés sur l’apprentissage et la réussite des élèves.

L’article 37 de la Loi sur l’instruction publique nous dit : Le projet éducatif de l’école, qui peut être actualisé au besoin, comporte : 1° le contexte dans lequel elle évolue et les principaux enjeux auxquels elle est confrontée, notamment en matière de réussite scolaire; 2° les orientations propres à l’école et les objectifs retenus pour améliorer la réussite des élèves; 3° les cibles visées au terme de la période couverte par le projet éducatif; 4° les indicateurs utilisés pour mesurer l’atteinte des objectifs et des cibles visés; 5° la périodicité de l’évaluation du projet éducatif déterminée en collaboration avec la commission scolaire. Les orientations et les objectifs identifiés au paragraphe 2° […] doivent également être cohérents avec le plan d’engagement vers la réussite de la commission scolaire. Le projet éducatif doit respecter la liberté de conscience et de religion des élèves, des parents et des membres du personnel de l’école.

Par la suite, le projet éducatif devra être mis en œuvre en convenant avec l’équipe-école des moyens qui permettront l’atteinte des objectifs et des cibles établis. La mise en oeuvre peut se référer, entre autres :

Portrait et contexte
Contexte de l'établissement

L'école secondaire Georges-Vanier, de la CSDM, est située dans le quartier Villeray, au nord de Montréal. Elle offre les programmes de niveau secondaire en formation générale jeunes. L'école est un établissement avec une importante composante pluriethnique. En effet, plus de 25% de la clientèle est née hors Québec et de 70% ont une langue maternelle autre que le français. Le niveau économique du quartier fait en sorte que depuis 1998, le Conseil scolaire de l'ile de Montréal considère Georges-Vanier en milieu défavorisé. Plus du deux tiers des élèves sont inscrits au secteur régulier bien que l'école ait développé un programme Impact, des volets sportifs et un volet sciences appliquées. Les cheminements particuliers et la formation axée sur l'emploi sont aussi offerts pour répondre aux besoins particuliers des élèves, D'ailleurs, en plus de desservir sa clientèle de quartier, l'école joue un rôle de point de service pour la CSDM en ce qui concerne des élèves ayant un handicap physique ainsi que des élèves ayant des troubles associés au langage. Suite à l'analyse de données recueillies, l'équipe-école a identifié certains enjeux. Un grand nombre d'élèves sont promus d'une année à l'autre en zone de vulnérabilité et plusieurs quittent l'école sans la réussite de l'ensemble des cours nécessaires à la diplomation. Par ailleurs, le sentiment d'appartenant et l'engagement sont difficiles à susciter chez les élèves. L'équipe-école a donc choisi des objectifs et des indicateurs afin d'agir sur ces enjeux. Pour ce faire, l'équipe-école s'est inspirée de la recherche qui démontre un lien important entre la réussite éducative et l'engagement. C'est pourquoi, les actions de l'équipe-école seront guidées par cette prémisse pour les prochaines années.

Enjeux

L'engagement des élèves dans leur apprentissage. La réussite des élèves.

Projet éducatif

Orientation : Amener les élèves à s'engager dans leurs apprentissages.

Objectif : Diminuer le nombre d'élèves ayant des matières en échec lors du passage du 1er au 2e cycle.

Éléments de pilotage :
1re et 2e secondaire : Nombre d’élèves/nombre de matières en échec

Indicateur : Proportion des élèves réguliers de 2e secondaire ayant échoué un cours ou plus.
Cible : 40 %

Objectif : Diminuer le nombre d'élèves ayant des règles de sanctions manquantes en 4e et 5e secondaire.

Éléments de pilotage :
Taux de diplomation et qualification en 7 ans (avant 20 ans) FGJ/FGA/FP Taux de sortie avec/sans diplôme ni qualification FGJ/FGA/FP
2e cycle du secondaire : Nombre de règles de sanction manquantes/élève
2e cycle du secondaire : Résultats aux épreuves

Indicateur : Proportion des élèves de 4e et 5e secondaire qui ont des règles de sanction manquante.
Cible : 34 %